Ateliers Mondis-Geovisu

Menées sous forme d’ateliers pratiques, les réunions de ce groupe de travail porteront sur les techniques de représentation (carto)graphique (statique ou sur un support multimédia). A partir de matériaux collectés par les participants, on s’interrogera sur l’intérêt de constituer nos propres boîtes à outils et de recourir à certains modes de captation (vidéo, son, etc.), de traitement et de restitution de l’information, en vue de :

  • composer collectivement une iconographie scientifique des territoires transnationaux qui s’appuierait, d’abord, sur le corpus d’enquêtes menées collectivement depuis le lancement du Labex SMS et renouvelées par le rapprochement des travaux en cours au Maghreb et au Brésil.
  • partager un corpus d’expériences de modèles de visualisations qui nous aiderait à concevoir la forme que pourrait prendre un Atlas interactif et plurilingue des « Mondialisations discrètes » (2018).

Argumentaire

Comment avancer vers une représentation des relations sociales qui s’établissent et se recomposent dans un contexte transnational ? Comment saisir et donner à voir ces liens et leurs articulations aux assemblages et aux ré-assemblages de lieux qui s’effectuent au sein de configurations territoriales changeantes ? Nous voudrions pour cela expérimenter des modes de visualisation permettant de représenter des chaînes relationnelles, de cartographier des routes transnationales et les connexions que trace la circulation des hommes et des objets, tel que nous l’avons défini dans le cadre du projet Mondis, entre géographes, sociologues, anthropologues intéressés à comprendre les imbrications entre les réseaux d’acteurs et les réseaux de lieux. Nous proposons de réfléchir ensemble et en étroite collaboration avec l’équipe de la revue M@ppemonde aux possibilités de représenter des dynamiques difficiles à saisir et parfois même à décrire. Les travaux issus de ces ateliers pourront faire l’objet d’une mise en ligne dans la nouvelle rubrique « Géovisualisation » de la revue, dont l’objectif est d’explorer et décrypter le dessous des visualisations cartographiques.

Format

L’objectif de ces ateliers est de confronter des questions pratiques, techniques et/ou méthodologiques liées à la représentation de l’information qui porte sur des déplacements (ou des cheminements) spatio-temporels à partir d’études de cas issues de travaux en cours ou de recherches achevées. Chaque atelier se décompose en deux demi-journées. La matinée est consacrée à la présentation de chantiers, à partir de données issues de recherches en cours. Il s’agit de réfléchir collectivement à des questions pratiques liées à la constitution d’un corpus de données et à sa mise en forme en vue d’un traitement graphique ou multimédia. Cela implique que les participants ouvrent leur « boite noire » en fournissant des données quantitatives (base de données, statistiques,…), qualitatives (archives, enquêtes ethnographiques, entretiens, interprétations secondaires de document), structurées ou en voie de structuration, ainsi que toutes sortes de matériaux (images, vidéos, sons, traces,…).

L’après-midi est organisée autour de la présentation d’expériences, soit des travaux ayant déjà donné lieu à des publications, à l’élaboration de modes ou procédés de représentation. A partir de leurs résultats (articles, cartes, diagrammes de réseaux, objets multimédias,…), les auteurs partagent une expérience de visualisation en exposant leurs méthodes, leurs outils d’analyse et de communication dans le but de susciter des retours critiques.

Programme

Lors de la séance du mercredi 18 janvier 2017, Carine Calastrenc & Laurent Jégou ; David Lagarde ; Valérie Sottocasa & Laurent Jégou ; ainsi que Denis Retaillé & Olivier Pissoat s’interrogeront sur la manière de représenter un espace mobile.

La deuxième séance du vendredi 10 mars 2017 aura lieu en salle F422. Elle sera consacrée à la circulation des marchandises et à la visualisation des flux à partir des interventions de Anne Bouhali ; Adrien Doron ; Marion Maisonobe, Laurent Jégou & Philippe Tastevin ; Mattia Bunel & César Ducruet.

La séance du  jeudi 1er juin 2017 sera consacrée à la valorisation d’enquêtes sur supports multimédia. Matthieu Duperrex, Claire Dutrait (Urbain trop Urbain) et Joël Ronez (Binge Audio) nous ferons part de leurs expériences innovantes dans ce domaine !


Ces ateliers de recherche sont coordonnés par Françoise Bahoken, Anne-Christine Bronner, Laurent Jégou, David Lagarde, Marion Maisonobe, Philippe Tastevin et Najla Touati.

Cartographie de la production scientifique singapourienne © : UMR LISST CNRS - 2016 http://www.geotests.net/test/NetScience2/agglos_2010_qgis.html

Cartographie de la production scientifique singapourienne
© : UMR LISST CNRS – 2016 http://www.geotests.net/test/NetScience2/agglos_2010_qgis.html


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *